Let's Talk, le podcast de la FEB, avec Lieve Mostrey, CEO Euroclear

Dans Let’s Talk, la FEB vous fixe rendez-vous avec une figure clé du monde entrepreneurial en Belgique. Qui se cache derrière la femme ou l’homme chef d’entreprise ? Quel est le moteur qui la ou le pousse à faire tourner son activité 24h sur 24, 7j sur 7 ? La passion des chiffres, les gènes, l’ambition …? Let’s Talk vous propose de découvrir une personnalité du monde du business, devant et derrière les coulisses. Vous entendrez aujourd’hui Lieve Mostrey. À la tête d'un pilier structurel du monde financier, la CEO d’Euroclear mesure soigneusement ses propos. Cela ne signifie pas que la femme qui pèse 900.000 milliards ne souhaite pas partager son opinion, au contraire !

« Les géants de la technologie ne gagneront pas la guerre »

Euroclear, qui a traité en 2020 la somme de 897.000 milliards (!) EUR de transactions, est un maillon indispensable du commerce mondial des valeurs mobilières. Or, tout comme sa CEO Lieve Mostrey, elle est à peine connue du grand public. Ingénieure civile de formation, Lieve a pourtant été pendant des années la seule Belge à figurer dans la liste des 100 femmes les plus puissantes du monde de la finance. 


Lorsque vous achetez une action, une obligation ou un fonds d’investissement, vous pouvez être sûr que la transaction passera par Euroclear. En effet, plus de 2.000 banques font appel à ses services. Ses 4.000 collaborateurs ont traité 276 millions de transactions l’année dernière, pour une valeur de 897.000 milliards EUR, soit 12 fois le produit intérieur brut mondial. Euroclear n’est peut-être pas connu du grand public, mais dans le secteur, son nom est familier. Le travail de l’ombre a d’ailleurs aussi des avantages. « Moins nous serons connus et compris, plus nous serons en sécurité », a déclaré un jour notre invitée dans une rare interview. « À une exception près, aucun bâtiment ne porte notre logo. Ce n’est pas non plus nécessaire. Nous faisons bien notre travail à l’abri des regards et nous continuerons à le faire. »

Empathie pour le client

« La pertinence est le différentiateur le plus fort », affirmait Tim Howell. Lieve Mostrey ne donne pas tort à son prédécesseur. Rester pertinent pour ses clients est le principal défi que doit relever Euroclear. L’empathie pour le client est un levier important à cet égard. « Être capable de comprendre ce qui fait la différence pour votre client et y répondre parfaitement. Un exemple : avant la crise financière, la confiance était le moteur fondamental du système financier. Aujourd’hui, c’est le financement garanti - n.d.l.r. : une transaction ou un prêt adossé à une garantie. Nous sommes déjà très forts dans cette évolution, grâce à notre expérience dans la conservation de titres, pour une valeur de 34.000 milliards EUR. Mais aujourd’hui, dans la gestion des garanties ou management collatéral, nous essayons d’être encore plus flexibles et de développer de nouveaux services. Nous devenons un fournisseur de services ‘just in time’ dans la chaîne d’approvisionnement financière. »

La Belgique est et reste le siège d’Euroclear. Le groupe a encore renforcé son ancrage belge récemment lorsque, dans le contexte du Brexit, il a déménagé ses activités de holding de Londres à Bruxelles. « C’est d’ailleurs grâce au cadre juridique solide de notre pays que J.P. Morgan a choisi la Belgique comme site d’Euroclear en 1968. C’est ici que la ‘sécurité de la propriété des titres’ est la plus fortement réglementée. Vous voyez donc qu’une réglementation forte peut aussi être un atout pour l’attractivité d’un pays. »

Ambitions réalistes

Lieve Mostrey faisait partie du groupe de haut niveau chargé, il y a quelques années, de promouvoir Bruxelles comme centre financier et elle siège au conseil d’administration du Belgian Finance club. Mais Bruxelles n’a que peu profité de la perte de prestige qu’a subie la City of London en raison du Brexit. Les chiffres montrent que notre pays n’a attiré que 3% ou à peine 15 des 440 entreprises financières qui ont déménagé une partie de leurs activités. « Une réputation ne vient pas de nulle part. On ne peut pas construire un centre financier du jour au lendemain. Nous devons être réalistes dans nos ambitions et nous concentrer sur les niches dans lesquelles la Belgique est forte et qui peuvent constituer un cluster à Bruxelles. »

Entre-temps, les géants de la technologie tels que Paypall, Apple, Facebook et le chinois Ant Financial s’imposent de plus en plus dans la finance traditionnelle. Mostrey ne craint pas que se produise un tsunami de produits et de services financiers non contrôlés ni que des pays perdent le contrôle monétaire pour protéger leurs citoyens. « J’espère et je crois que les autorités et les régulateurs continueront à veiller scrupuleusement à la stabilité et à la protection des citoyens. Les géants de la technologie se préoccupent principalement de la facilité d’utilisation, mais préfèrent rester aussi loin que possible des véritables risques. Ce n’est certainement pas de cette façon qu’ils gagneront la guerre. Mais nous pourrions la perdre si nous n’adoptons pas les nouvelles technologies et ne nous remettons pas constamment en question. »

Capital vs. personnes

La cybercriminalité peut détruire une activité. Elle est le vrai perturbateur ‘dark’ parce qu’elle remet en question l’intégrité et la crédibilité. Aucune technologie n’est étanche. « La protection ne peut pas s’exprimer en pourcentages. C’est un risque asymétrique. Vous êtes piraté ou vous ne l’êtes pas. Au moment où vous êtes piraté, le pourcentage de protection ne compte plus. Vous ne pouvez rien faire de mieux qu’investir en permanence dans votre réseau de ‘threat intelligence’ et la sensibilisation de toutes vos parties prenantes. »

Cerise sur le gâteau : grâce au soutien d’Euroclear, le Sociale Kruidenier de Buurthuis Ommekaar à Buizingen a pu déménager dans un espace plus grand. Ce cas d’intégration locale correspond-il au modèle mondial d’Euroclear ? « Nous avons plusieurs projets de RSE, mais nous n’en faisons pas la publicité. C’est une dimension qui assure l’équilibre de notre entreprise avec, d’une part, le grand monde capitaliste et ses chiffres énormes et, d’autre part, les problèmes sociaux réels et humains. Ce juste équilibre est vital pour la motivation de nos collaborateurs. »
 

Écoutez l'intégralité du podcast… via Spotify ou Apple Podcasts

 

 

Bloquez dès à présent la date dans votre agenda pour le prochain podcast Let’s Talk de la Fédération des entreprises de Belgique. Philippe Bastien, Regional President AGC Glass Europe (spécialisée dans la production et la transformation de verre plat), nous éclaire sans tabou sur l’adaptation de ce secteur à une triple transition : énergétique/écologique, digitale et structurelle. À écouter dès le jeudi 30 septembre 2021.

Nos partenaires

Domaines d'action

Un environnement entrepreneurial optimal est essentiel à une économie saine et à une croissance durable. La FEB entend contribuer à la création et au maintien d'un tel environnement, notamment en suivant attentivement tous les dossiers qui touchent de près la vie des entreprises. Voici, regroupés sous 18 thèmes, les dossiers sur lesquels elle concentre ses réflexions et initiatives.


Newsletters FEB

Inscrivez-vous et recevez chaque semaine, dans votre boîte mail, les derniers articles parus.