Public Affairs Academy : réputation et compétences 2.0

Il est encore possible d’améliorer le travail du professionnel 2.0 des Public Affairs. C’est ce qui ressort d’une récente enquête menée par la FEB auprès de ses fédérations sectorielles. En 2021, le responsable PA doit avoir de nombreuses compétences spécifiques afin d’avoir un impact dans le paysage politique complexe. De quoi donner matière à un débat animé lors de la session de clôture de la Public Affairs Academy 2020.

Pour la quatrième année consécutive, la FEB a organisé avec plusieurs fédérations sectorielles la Public Affairs Academy – cette saison en partenariat avec Whyte, akkanto et Interel. Au cours de cinq ateliers interactifs, les responsables et experts des public affairs ont pu améliorer leurs connaissances et leurs aptitudes au niveau régional, fédéral et européen. 

Au cours de la session de clôture Public Affairs 2.0’, les experts se sont penchés sur les résultats d’une enquête en ligne menée après de plus de 850 contacts pertinents. La FEB voulait ainsi cartographier les activités de PA des fédérations sectorielles et des entreprises et identifier les perceptions dominantes concernant la profession et les défis du futur. Monica De Jonghe, directeur général de la FEB, a présenté les résultats et en a distillé sept constats concernant le domaine des PA : 

  1. Les responsables PA signalent le manque de règles déontologiques claires. De plus, la société demande plus de transparence et les responsables politiques sont plus attentifs à la déontologie – pensons à l’introduction du registre des lobbyistes à la Chambre.
  2. Comment pouvons-nous, en tant que responsables PA, encore mieux traduire et défendre les intérêts de nos membres ? Comment notre fédération sectorielle peut-elle mieux percevoir ce qui se passe dans les entreprises ?
  3. La communication et les publics affairs sont de plus en plus souvent considérées comme des fonctions stratégiques dans les entreprises et les fédérations. Cela entraîne aussi un certain nombre de responsabilités. La question est de savoir comment démontrer l’utilité et la pertinence des public affairs. Comment rendre les résultats mesurables et démontrables ?
  4. Chacun sait que l’Union européenne exerce une influence directe ou indirecte grandissante sur les entreprises belges. La question est de savoir comment les entreprises belges peuvent aussi influencer la politique européenne ou au moins veiller à ce que tous nos pouvoirs publics parlent d’une seule voix.
  5. La crise sanitaire a montré que les responsables PA peuvent aussi faire leur travail par la voie numérique. Pour certains, c’était plus difficile ; pour d’autres, cela présentait de nombreux avantages. Nous sentons que notre approche connaît de grands changements. À quoi ressemblera le réseautage demain ?
  6. Les relations interpersonnelles et les techniques de persuasion sont très importantes dans le domaine des PA. L’enquête montre une nouvelle fois combien il nous est parfois difficile de saisir pleinement la dynamique des décisions. Les sciences comportementales peuvent-elles nous aider ?
  7. L’enquête indique que la majorité des responsables PA situent bien les différentes institutions et compétences. Mais il y a encore une marge de progression, certainement si les réformes de l’État continuent à s’accumuler et si nos responsables politiques ne savent parfois pas eux-mêmes où commence et où finit leur compétence. 

Débat en panel

Les sept thèmes ont ensuite été approfondis par un panel d’expert d’akkanto, Whyte, Interel et de la FEB et reliés aux questions posées au préalable par les participants. Vous trouvez ici un bref compte-rendu de ce débat. 

Vous travaillez dans une fédération sectorielle et cherchez plus d’information sur le programme de la Public Affairs Academy session 2021-2022 ? Dans ce cas, contactez Maarke De Staercke (mds@vbo-feb.be). Elle vous informera dès que le programme sera disponible.

Nos partenaires

Domaines d'action

Un environnement entrepreneurial optimal est essentiel à une économie saine et à une croissance durable. La FEB entend contribuer à la création et au maintien d'un tel environnement, notamment en suivant attentivement tous les dossiers qui touchent de près la vie des entreprises. Voici, regroupés sous 18 thèmes, les dossiers sur lesquels elle concentre ses réflexions et initiatives.


Newsletters FEB

Inscrivez-vous et recevez chaque semaine, dans votre boîte mail, les derniers articles parus.