Les décisions du Conseil national de sécurité sont strictes, mais indispensables pour éviter un deuxième lockdown !

La Fédération des entreprises de Belgique (FEB) est satisfaite que le Conseil national de sécurité se soit réuni anticipativement aujourd’hui pour adopter des mesures plus strictes en rapport avec le coronavirus. Le défi actuel consiste à atténuer autant que possible la deuxième vague et à élaborer une feuille de route pour permettre à l’économie de continuer à tourner si la situation devait se dégrader fortement. De plus, il est indispensable que nous continuions tous à faire preuve de discipline et à respecter scrupuleusement les consignes de sécurité.

 


Presse, COMMUNICATION & EVENTS
27 juillet 2020

Puisqu’il est évident que les restrictions précédentes n’ont pas suffi, la FEB estime que les nouvelles mesures adoptées pour endiguer autant que possible la deuxième vague sont strictes, mais indispensables. Si nous n’intervenons pas énergiquement aujourd’hui, notre pays risque d’être submergé par une résurgence du virus qui aura des conséquences économiques et sanitaires très lourdes.

Une feuille de route pour la santé et l’économie

Les entreprises s’efforcent aujourd’hui de surmonter les effets du premier confinement. Si un deuxième confinement généralisé devait remettre le pays à l’arrêt pendant quelques semaines, des milliers d’entreprises pourraient faire faillite. Il faut donc à tout prix éviter ce scénario. La FEB demande donc d’élaborer en urgence une feuille de route définissant la manière dont les entreprises peuvent fonctionner en toute sécurité si la situation se détériore et si des interventions plus radicales devraient encore imposer. De cette manière, notre pays sera prêt à affronter une évolution que l’on espère conjurer et on évitera des mesures incohérentes ou une approche non coordonnée plus tard dans l’année.

Sens civique

En attendant, la FEB appelle tous les Belges – entrepreneurs, travailleurs, jeunes et plus âgés – à prendre plus que jamais leurs responsabilités sociales et à respecter scrupuleusement les consignes de sécurité. Si les règles ne sont pas respectées, nous risquons de perdre la bataille contre la deuxième vague et nous nous dirigerons vers une crise sanitaire et un désastre économique encore plus grands.

« Il y a urgence. Les décisions du Conseil national de sécurité, complétées par des mesures locales adaptées à des situations spécifiques, sont strictes, mais indispensables. Nous avons tous le devoir moral de les respecter. En effet, l’alternative serait bien plus dramatique, à savoir un confinement généralisé en septembre avec encore plus de chômage et de faillites et un système de santé en grand danger. Qui veut de cela ? Certainement pas le monde des entreprises ! », déclare Pieter Timmermans, administrateur délégué de la FEB.

Nos partenaires

Domaines d'action

Un environnement entrepreneurial optimal est essentiel à une économie saine et à une croissance durable. La FEB entend contribuer à la création et au maintien d'un tel environnement, notamment en suivant attentivement tous les dossiers qui touchent de près la vie des entreprises. Voici, regroupés sous 18 thèmes, les dossiers sur lesquels elle concentre ses réflexions et initiatives.


Newsletter FEB IMPACT

Inscrivez-vous et recevez chaque semaine, dans votre boîte mail, les derniers articles parus.