Notre porte est ouverte…

« Entreprendre pour la prospérité », ainsi s’intitule le livre que nous avons publié au début de cette année à l’occasion du 125e anniversaire de la FEB. Alors qu’elle devait être placée sous le signe de l’optimisme, l’année 2020 a été secouée par une crise du coronavirus dont l’issue est encore incertaine. Même si le COVID-19 semble relativement sous contrôle, la pression sur la population et le monde des entreprises reste considérable. Les chiffres économiques sont mauvais. Cependant, après plus de 400 jours sans gouvernement fédéral de plein exercice, la rue de la Loi ne paraît toujours pas percevoir l’urgence de la situation.


Bart De Smet et Pieter Timmermans, LE PRÉSIDENT ET L'ADMINISTRATEUR DÉLÉGUÉ
08 juillet 2020

Cette année, la Belgique devrait connaître sa plus grande contraction économique depuis l’après-guerre. Notre baromètre conjoncturel prévoit une croissance négative de -8,3%. Au cours des prochains mois, environ 10% des entreprises risquent de faire faillite. 180.000 travailleurs pourraient perdre leur emploi. Bon nombre de groupes vulnérables dans notre société connaissent des difficultés. Depuis plusieurs mois déjà, le système des soins de santé est mis sous très haute pression. Le déficit budgétaire dérape. 

Appel à l’action
Nous ne vous apprenons rien ici, bien sûr. L’ensemble du pays sait et sent que les conséquences de la crise du coronavirus ébranlent sérieusement notre prospérité et nous feront passer à côté de quelque 50 milliards EUR de prospérité. N’est-il pas douloureux, dans ces conditions, d’assister à l’impuissance du monde politique belge et de voir que les stratégies des partis politiques pèsent plus lourd dans la balance que la mise en place d’un gouvernement doté des pleins pouvoirs ? Il n’est plus question aujourd’hui de gauche ou de droite, mais de relance et de notre avenir.

Cet immobilisme nous a poussés, la semaine dernière, à adresser à tous les présidents de parti un courrier – ou plutôt un appel urgent à l’action – soutenu et approuvé par l’ensemble de nos fédérations membres. Notre pays n’a-t-il pas tiré les leçons du passé ? Est-il besoin de rappeler les séquelles de la grande crise pétrolière de 1974 et l’absence d’approche cohérente qui avaient contraint notre pays, en 1982, à dévaluer le franc belge (en d’autres termes : à un appauvrissement généralisé de la population) et à mener ensuite une lourde politique de relance pendant des décennies ? Il va sans dire que la FEB et ses fédérations membres, et donc les entreprises belges, entendent absolument éviter la répétition d’un tel scénario néfaste.

Il est grand temps que la relance l’emporte sur les vetos politiques

Nos propositions sont prêtes
Nous sommes à un moment charnière. Il faut agir maintenant. Il est temps d’apporter des réponses politiques pour garantir la croissance future de nos entreprises et la prospérité de la population. Le maintien d’un statu quo politique sans aucune forme de stratégie d’ensemble ne fera que nous rapprocher du précipice. Il est grand temps que chacun prenne ses responsabilités, laisse ses vetos de côté et opte pour un projet de relance commun. Nous espérons que de véritables discussions pourront démarrer pour la formation d’une coalition des bonnes volontés. Qu’après quatorze mois de paralysie, un gouvernement de plein exercice verra enfin le jour, permettant à notre pays de renouer avec une croissance saine, plus d’emplois et une prospérité durable.

La FEB peut et veut apporter sa contribution. Les propositions du monde des entreprises sont prêtes. Notre porte est ouverte.

Nos partenaires

Domaines d'action

Un environnement entrepreneurial optimal est essentiel à une économie saine et à une croissance durable. La FEB entend contribuer à la création et au maintien d'un tel environnement, notamment en suivant attentivement tous les dossiers qui touchent de près la vie des entreprises. Voici, regroupés sous 18 thèmes, les dossiers sur lesquels elle concentre ses réflexions et initiatives.


Newsletter FEB IMPACT

Inscrivez-vous et recevez chaque semaine, dans votre boîte mail, les derniers articles parus.