Qui peut travailler et qui pas ? L’arrêté ministériel apporte des clarifications ! (COVID-19)

Un certain nombre de modifications ont été apportées aujourd’hui à l’arrêté ministériel du 18 mars 2020 portant des mesures d’urgence pour limiter la propagation du coronavirus COVID-19, tant dans la liste des secteurs économiques que dans la liste des commissions paritaires, considérés comme essentiels.

 


Presse, COMMUNICATION & EVENTS
23 mars 2020

La FEB se réjouit de ces adaptations qui apportent plus de clarté et de cohérence. Il importe à présent de se tenir strictement à cet arrêté ministériel afin que la production et les services essentiels puissent continuer à tourner dans notre pays et que les autres activités puissent être organisées de manière sûre pour les travailleurs.

C’est pourquoi un appel clair est lancé aux employeurs, aux travailleurs et aux services de maintien de l’ordre :

  1. Lorsque le travail à domicile est possible, il doit être organisé.
  2. Lorsque le travail à domicile n’est pas possible, mais que les règles de distanciation sociale peuvent être appliquées, il est permis de travailler sur le lieu de travail habituel. Si la distanciation sociale n’est pas possible dans les activités économiques habituelles, il faut arrêter certaines activités (partielles).
  3. Les secteurs dits ‘essentiels’ (énumérés dans l’arrêté ministériel) doivent aussi déployer le maximum d’efforts pour appliquer les règles de distanciation sociale. Mais ces activités (et celles de certains fournisseurs cruciaux dans la chaîne d’approvisionnement) doivent pouvoir se poursuivre sans interruption. De cette manière, on garantit que notre pays continue à disposer des biens et services vitaux (soins de santé, alimentation, médicaments, énergie, transport…).

« Cette semaine est cruciale pour notre système de santé. Gardez vos distances. Limitez-vous aux déplacements indispensables. En ce qui concerne le travail, respectez strictement les règles prescrites afin que le travail soit possible lorsqu’il est autorisé et que les entreprises soient fermées lorsque les règles l’imposent. Ce respect est essentiel pour lutter contre le virus COVID-19 et garantir le fonctionnement de notre pays », conclut Pieter Timmermans, administrateur délégué de la FEB.

Nos partenaires

Domaines d'action

Un environnement entrepreneurial optimal est essentiel à une économie saine et à une croissance durable. La FEB entend contribuer à la création et au maintien d'un tel environnement, notamment en suivant attentivement tous les dossiers qui touchent de près la vie des entreprises. Voici, regroupés sous 18 thèmes, les dossiers sur lesquels elle concentre ses réflexions et initiatives.


Newsletter FEB IMPACT

Inscrivez-vous et recevez chaque semaine, dans votre boîte mail, les derniers articles parus.