Febelfin : plus de 200.000 reports de paiement accordés aux particuliers et aux entreprises

Après cinq semaines, le compteur relatif aux reports de paiement accordés aux particuliers et aux entreprises s’élève à plus de 200.000.

Les effets du coronavirus, du lockdown de secteurs économiques clés et du chômage technique temporaire sont toujours perceptibles au niveau des banques, même cinq semaines après l'annonce des mesures de report de paiement. Les banques continuent d'accorder des reports de paiement aux particuliers et aux entreprises qui prennent contact avec elles et qui satisfont aux conditions. 

Pour les entreprises rencontrant des difficultés de paiement, des crédits supplémentaires restent possibles. Au travers de cet octroi de crédit, les banques répondent à l'appel du ministre des Finances Alexander De Croo de maintenir le robinet des crédits ouvert dans les semaines et les mois à venir pour les entreprises et les particuliers menacés de difficultés financières du fait de la crise du coronavirus.

Les chiffres
Au 30 avril, les banques ont accordé plus de 115.000 reports de paiement pour des crédits aux entreprises. Au total, il s’agit ici d’un volume de crédits sous-jacent de 17 milliards d'euros, soit une moyenne de 145.000 euros par crédit aux entreprises.

Dans l'intervalle, le régime de garantie a également été activé pour tous les nouveaux crédits et lignes de crédit d'une durée maximale de 12 mois. Les premiers chiffres montrent qu'en avril, les banques ont accordé plus de 17.000 nouveaux crédits aux entreprises (avec et sans garantie de l'État) pour un montant d'un peu plus de 4 milliards d'euros[1]. En effet, 15.894 crédits ont été accordés aux PME (y compris les indépendants) et 1 565 crédits aux grandes entreprises pour environ 2 milliards d'euros chacun.

Ces chiffres, qui concernent les crédits avec et sans garantie de l'État, montrent que le robinet du crédit pour les petites et grandes entreprises reste ouvert même en cette période de crise. La proportion de crédits bénéficiant de la garantie de l'État fédéral est encore limitée à ce stade, compte tenu du fait que l'arrêté royal n'a été officiellement publié que le 15 avril.

L’avenir
Les institutions financières continuent de traiter en urgence les demandes relatives à des retards de paiement et des nouveaux crédits aux entreprises. Le secteur bancaire appelle une fois de plus les particuliers et les entrepreneurs à prendre immédiatement contact avec leur banque si des problèmes de paiement menacent. Ensemble, il est possible de trouver une solution.

L'aperçu des chiffres peut également être consulté cette semaine dans le Coronamonitor.

Plus d’infos ? N'hésitez pas à contacter notre porte-parole pour plus d'informations (press@febelfin.be ou 02/507 68 31).

Nos partenaires

Domaines d'action

Un environnement entrepreneurial optimal est essentiel à une économie saine et à une croissance durable. La FEB entend contribuer à la création et au maintien d'un tel environnement, notamment en suivant attentivement tous les dossiers qui touchent de près la vie des entreprises. Voici, regroupés sous 18 thèmes, les dossiers sur lesquels elle concentre ses réflexions et initiatives.


Newsletter FEB IMPACT

Inscrivez-vous et recevez chaque semaine, dans votre boîte mail, les derniers articles parus.