Lutter contre l’épidémie sans saper l’économie

Le comité de concertation réunissant les différents gouvernements de notre pays a annoncé aujourd’hui une série de mesures renforcées dans la lutte contre le coronavirus. Selon la Fédération des entreprises de Belgique (FEB), il est important de faire face à la deuxième vague de l’épidémie, qui continue à gagner du terrain de manière préoccupante, et de nous prémunir du pire. Le défi des prochaines semaines consiste à contenir autant que possible la propagation du virus et à maintenir le fonctionnement de notre système de santé, tout en préservant notre économie en évitant un deuxième confinement général.


Presse, COMMUNICATION & EVENTS
16 octobre 2020

Respectez strictement les mesures imposées

Un deuxième confinement général n’est heureusement pas encore à l’ordre du jour, car il représenterait un désastre pour des dizaines de milliers d’entreprises et leurs travailleurs. Nous ne pouvons l’éviter qu’en respectant strictement les mesures prescrites : organiser et appliquer la distanciation physique, limiter le nombre de contacts, hygiène des mains, port du masque là où c’est nécessaire... La FEB lance un nouvel appel à ne pas jouer avec le feu et à respecter strictement les mesures imposées. Il s’agit de la seule manière d’éviter le pire.

La FEB souligne à nouveau l’importance de continuer à suivre scrupuleusement les règles de sécurité sur le lieu de travail et les directives du ‘Guide générique pour lutter contre la propagation du COVID-19 au travail’ élaboré par les employeurs et les syndicats, et de les adapter si nécessaire.

La FEB appelle par ailleurs à accroître encore la capacité de dépistage, à adopter des tests rapides et à améliorer le suivi des contacts, avec e.a. un rôle formel pour le médecin du travail.

Télétravail : importance de garder le lien avec l’entreprise

La FEB constate que les mesures en matière de télétravail sont renforcées, mais que le bon fonctionnement des entreprises n’est pas hypothéqué. L’employeur peut en effet prévoir pour les télétravailleurs des moments de retour dans les locaux de l’entreprise bien organisés et limités dans le respect des règles sanitaires. Cela est important pour maintenir le lien avec l’entreprise et les collègues.

Après les mesures pour limiter les contacts, des mesures pour éviter les faillites

Il ressort de chiffres de la FEB et du bureau d’étude Graydon que 16% des entreprises qui étaient parfaitement saines avant la crise (environ 300.000 travailleurs) sont déjà au bord de la faillite, dont de nombreux établissements horeca. Un deuxième confinement général affecterait donc si profondément les fondements de notre économie que la viabilité de bon nombre d’entreprises s’en trouverait brusquement menacée.

Les mesures de soutien, telles que les mesures relatives au chômage temporaire, les primes régionales et surtout les accords bancaires relatifs au report des crédits et à la possibilité de contracter de nouveaux prêts avec une garantie d’État, ont considérablement aidé nos entreprises au cours des derniers mois. La FEB appelle donc à renforcer l’assise financière des entreprises aussi pendant cette deuxième vague. 

Appel au Premier ministre

La crise sanitaire doit être combattue par tous les moyens. Dans ce cadre, les entreprises sont certainement un partenaire. Mais nous allons au-devant d’une période extrêmement difficile avec une vague de faillites et la progression de la pandémie.

« N’aggravons pas la crise sanitaire, qui est déjà extrêmement sévère. D’où mon appel urgent : tout le monde doit strictement s’en tenir aux règles pour éviter le pire. Les entreprises continueront aussi à mettre tout en œuvre pour protéger au mieux leurs collaborateurs, clients et fournisseurs. Ensuite, il faut d’urgence développer des mesures pour éviter la faillite potentielle de 60.000 entreprises occupant plus de 300.000 travailleurs. Nous espérons une concertation rapide avec le Premier ministre et les ministres compétents pour examiner ensemble comment on peut éviter ce drame imminent », déclare Pieter Timmermans, CEO de la FEB.

Nos partenaires

Domaines d'action

Un environnement entrepreneurial optimal est essentiel à une économie saine et à une croissance durable. La FEB entend contribuer à la création et au maintien d'un tel environnement, notamment en suivant attentivement tous les dossiers qui touchent de près la vie des entreprises. Voici, regroupés sous 18 thèmes, les dossiers sur lesquels elle concentre ses réflexions et initiatives.


Newsletters FEB

Inscrivez-vous et recevez chaque semaine, dans votre boîte mail, les derniers articles parus.