Les biens les plus précieux de votre entreprise sont-ils en sécurité ? Y compris contre les menaces internes ?

Les travailleurs ont souvent libre accès aux informations et/ou biens les plus précieux d’une entreprise. Mais est-ce toujours justifié ? Prenez-vous en compte les menaces internes ? Et la possibilité d’un abus de confiance ? La FEB soutient une étude réalisée par l’Université d’Anvers sur les « insider threats » et, pour cela, elle a besoin de votre aide !


Anneleen Dammekens, CENTRE DE COMPÉTENCE DROIT & ENTREPRISE
16 novembre 2020

La plupart des travailleurs sont bien intentionnés à l’égard de leur entreprise, et heureusement ! Mais ce n’est pas toujours le cas… Des collaborateurs qui volent, fraudent, sabotent ou divulguent des informations sensibles, c’est le cauchemar de toute entreprise. Afin d’aider les entreprises à mieux se protéger contre ces loups déguisés en brebis, l’Université d’Anvers a lancé, avec le soutien de la FEB et en collaboration avec Brussels Airport Company, Bel-V, Elia, Engie-Electrabel, l'Agence fédérale de contrôle nucléaire et G4S, un projet d’étude sur les menaces internes ou « insider threats ». Dans le cadre de cette étude, nous avons besoin de votre aide. Complétez notre bref questionnaire sur les menaces internes et soyez informé en primeur des résultats de l’étude. 

Les entreprises possèdent des biens de valeur qu'elles doivent protéger mais, dans le même temps, elles sont contraintes d'accorder à leurs collaborateurs l'accès à ces biens de valeur afin qu’ils puissent exercer leur travail. Même si la plupart des travailleurs sont fiables et font un usage correct de cet accès, ce n’est malheureusement pas toujours le cas. 

Un collaborateur qui part avec le contenu de la caisse, un travailleur qui sabote le processus de production par frustration, un collaborateur qui fraude depuis des années en transférant de l’argent de l’entreprise sur son compte privé ou un collaborateur qui communique des informations sensibles à la concurrence. Ce sont des choses qui arrivent… et ce sont toutes des menaces internes. 

Afin d’aider les entreprises à mieux se prémunir contre ce type de menaces internes, l’Université d’Anvers a lancé une étude. L’objectif poursuivi consiste, d’une part, à vérifier dans quelle mesure les entreprises ont conscience de la problématique des « insider threats » et, d’autre part, à formuler des recommandations concrètes pour les prévenir. 

Une partie importante de l’étude est un questionnaire visant à étudier les connaissances, l'attitude et le comportement des entreprises belges à l’égard des menaces internes. Et c’est là que nous avons besoin de votre aide. 

Compléter le questionnaire ne prendra pas plus de 10 minutes. Il est souhaitable qu'il soit rempli par un collaborateur suffisamment informé de la politique de sécurité de l'entreprise. Si vous vous demandez ce que la participation à cette enquête vous rapportera, nous vous garantissons que vous serez informé en primeur de ses résultats et des recommandations y faisant suite. 

La FEB soutient cette initiative par ce qu’il est important pour les entreprises de mieux identifier la problématique des menaces internes et plus important encore de s’en protéger préventivement. 

Si vous souhaitez plus d’informations sur l’étude relative aux « insider threats », n’hésitez pas à contacter mathias.reveraert@uantwerpen.be.

Nos partenaires

Domaines d'action

Un environnement entrepreneurial optimal est essentiel à une économie saine et à une croissance durable. La FEB entend contribuer à la création et au maintien d'un tel environnement, notamment en suivant attentivement tous les dossiers qui touchent de près la vie des entreprises. Voici, regroupés sous 18 thèmes, les dossiers sur lesquels elle concentre ses réflexions et initiatives.


Newsletters FEB

Inscrivez-vous et recevez chaque semaine, dans votre boîte mail, les derniers articles parus.