Impact de la crise du coronavirus sur l’emploi – Actualisation des chiffres de l’ONSS

L’ONSS poursuit ses évaluations quant à l’impact de la crise du coronavirus sur l’emploi, la masse salariale ainsi que les recettes de l’ONSS.


Alice Defauw, CENTRE DE COMPÉTENCE EMPLOI & SÉCURITÉ SOCIALE
23 septembre 2020

Alors que l’emploi suivait une tendance croissante au cours des derniers trimestres (entre +45.000 et 65.000 unités sur une base annuelle) de 2019, la tendance s’inverse début 2020 avec une perte de 0,6% ou -20.000 travailleurs dans le secteur privé. Cette diminution s’observe principalement au sein des travailleurs temporaires ainsi que des travailleurs occasionnels et « flexijobs ».

Par rapport au 2e trimestre de 2019, la masse salariale est 3,5 milliards EUR inférieur suite à la crise. Outre l'impact du report de paiement, l'impact sur les recettes de l’ONSS est estimé à quelque 1,5 milliard EUR au 2e trimestre par rapport aux prévisions budgétaires de mars 2020. Sur la base des estimations de l'ONEm concernant le chômage temporaire, la perte de masse salariale et les cotisations pour le 3e trimestre s'élèveraient à 80% de ce qui a été enregistré au premier trimestre.

Pour les employeurs qui ne bénéficient pas du report de paiement au 15/12, le rendement de perception correspond au rendement normal, ce qui montre bien que les employeurs font des efforts pour payer leurs cotisations. Pour les autres employeurs, qui ont fermé ou qui ont réduit drastiquement leur activité, le rendement est moins bon, ce qui confirme les difficultés rencontrées par ces derniers et la nécessité de mettre en place des mesures ONSS additionnelles.

Un peu plus de 65.000 employeurs bénéficient du report automatique de paiements des cotisations et un peu plus de 12.000 sur la base d’une déclaration sur l’honneur. Au 27 août, l’ONSS identifiait un report de cotisations de 1,354 milliard EUR au 15 décembre. Cela correspond à 42% des paiements qui auraient dû avoir été effectués entre le 20 mars et le 27 août.

Les montants qui restent dus à l’ONSS s’élèvent à 42% et correspondent aux soldes restant dus aux 1er  et 2e trimestres 2020, aux cotisations vacances annuelles exercice 2019, aux rectifications de cotisations et aux montants attendus dans le cadre de plans de paiement amiables.

FEB – L’impact de la crise est considérable pour les entreprises. Des mesures d’accompagnement destinées aux employeurs sont donc plus que nécessaires pour les 3e et 4e trimestres 2020 afin de leur permettre de faire face aux difficultés résultant de la crise.

Nos partenaires

Domaines d'action

Un environnement entrepreneurial optimal est essentiel à une économie saine et à une croissance durable. La FEB entend contribuer à la création et au maintien d'un tel environnement, notamment en suivant attentivement tous les dossiers qui touchent de près la vie des entreprises. Voici, regroupés sous 18 thèmes, les dossiers sur lesquels elle concentre ses réflexions et initiatives.


Newsletters FEB

Inscrivez-vous et recevez chaque semaine, dans votre boîte mail, les derniers articles parus.