Le budget soins de santé 2020 n’a pas été approuvé : au gouvernement de jouer

Lors du conseil général de l’INAMI du 21 octobre, la proposition de budget soins de santé 2020 introduite par les prestataires de soins et les organismes assureurs n’a pas été approuvée. La FEB s’est opposée à cette proposition : à un moment où nous sommes confrontés à de lourds défis budgétaires, il faut gérer les moyens de la sécurité sociale de manière responsable, efficace et ciblée. Il appartient à présent au gouvernement d’élaborer un budget durable.


Ineke De Bisschop, CENTRE DE COMPÉTENCE EMPLOI & SÉCURITÉ SOCIALE
23 octobre 2019

L’objectif budgétaire pour 2020 est fixé à 27.593.648.000 EUR, mais les estimations techniques sont arrivées à un montant plus élevé de 300 millions EUR. La proposition introduite par le comité d’assurance a voulu y remédier notamment en augmentant le cadre budgétaire, en retirant 182 millions EUR de l’objectif budgétaire et en les transférant à la sécurité sociale par le biais du financement alternatif. Par ailleurs, la proposition préconisait de laisser tomber le blocage structurel de 69 millions EUR, prévu comme tampon en période d’économie. Alors que le secteur pharmaceutique se voyait à nouveau imposer des économies considérables, la proposition prévoyait une enveloppe de 101 millions EUR pour de nouvelles mesures qui ne profiteront que très peu aux patients. Enfin, la conformité légale de la proposition était pour le moins douteuse.

FEB – Les défis des soins de santé sont nombreux et, face au vieillissement de la population, la question de la réponse (budgétaire) à y apporter se fait de plus en plus pertinente. Les dépenses de l’assurance-maladie doivent rester sous contrôle notamment en intensifiant la lutte contre la surconsommation et les soins inappropriés et en misant davantage sur la prévention. Il est donc important que le gouvernement mette tout en œuvre pour élaborer un budget en équilibre (assainir et investir).

Nos partenaires

Domaines d'action

Un environnement entrepreneurial optimal est essentiel à une économie saine et à une croissance durable. La FEB entend contribuer à la création et au maintien d'un tel environnement, notamment en suivant attentivement tous les dossiers qui touchent de près la vie des entreprises. Voici, regroupés sous 18 thèmes, les dossiers sur lesquels elle concentre ses réflexions et initiatives.


Newsletters FEB

Inscrivez-vous et recevez chaque semaine, dans votre boîte mail, les derniers articles parus.