Rapport technique du CCE : marges maximales disponibles pour l’évolution du coût salarial

Ainsi que le prévoit la Loi relative à la promotion de l’emploi et à la sauvegarde préventive de la compétitivité, le Conseil central de l’économie (CCE) a publié aujourd’hui son Rapport technique sur les marges maximales disponibles pour l’évolution du coût salarial sur la période 2021-2022.


Press, COMMUNICATION & EVENTS
14 January 2021

Le calcul des marges maximales disponibles pour l’évolution du coût salarial, selon la méthode fixée par la Loi, était cette fois compliqué par l’impact de la crise du coronavirus et de la deuxième vague de contaminations en Europe à partir d’octobre. Le CCE a néanmoins pu établir un calcul solide et fiable basé sur :

  1. les prévisions des banques centrales (publiées le 15/12) concernant l’évolution des coûts salariaux dans les trois pays voisins (Allemagne, France et Pays-Bas).
  2. les prévisions de la Banque nationale de Belgique et du Bureau fédéral du plan concernant l’évolution automatique attendue de l’indexation des salaires en Belgique.

Il ressort de ce calcul que l’augmentation des coûts salariaux réels en Belgique, dont doivent convenir les partenaires sociaux, pourra se situer au maximum entre 0 et 0,4% au cours des deux prochaines années. Cette augmentation vient en sus de l’indexation des salaires (estimée à +2,8%) et des augmentations barémiques (allant jusqu’à +0,5% dans certains secteurs) toujours garanties par la Loi.

Il est aujourd’hui plus que jamais indiqué d’éviter une détérioration brutale de la compétitivité et les pertes d’emplois qui en découlent en cette période particulièrement incertaine où nous sommes confrontés à la plus grave crise économique de l’après-guerre (-7% du PIB).

Par ailleurs, l’avenir économique dans de nombreux secteurs est à ce point incertain que même cette marge salariale limitée ne sera certainement pas réalisable dans tous les secteurs. La survie des entreprises et le maintien de l’emploi constituent en effet la priorité dans les circonstances actuelles.

Le Rapport technique du CCE s’inscrit donc dans un cadre exceptionnel, requérant des mesures exceptionnelles pour prévenir des dommages économiques structurels plus importants encore. Sur la base de ce rapport, les organisations patronales du G10 sont prêtes à s’asseoir, dans les prochains jours, à la table des négociations avec les organisations de travailleurs et à rechercher de manière constructive des solutions susceptibles de sauvegarder la compétitivité de nos entreprises et de sauver le plus grand nombre d’emplois possible. Cet objectif, si nous l’atteignons, ainsi que les nombreuses mesures adoptées par le gouvernement pour préserver le pouvoir d’achat des ménages nous permettront de sortir progressivement de la crise économique dans le courant de 2022.

Our partners

Business Issues

An optimum business environment is vital for a sound economy and sustainable growth. FEB aims to help create and maintain such an environment by, among other things, closely monitoring all issues of direct relevance to businesses. Here, grouped into 17 themes, are the issues on which FEB focuses most of its attention and action.


Subscribe to newsletter

Subscribe now and receive every week the latest articles directly in your mailbox