FEB RADAR – La BCE persiste et signe

Suite à sa réunion du 13 décembre 2018, la Banque centrale européenne (BCE) a confirmé la ligne de conduite qu’elle s’est fixée depuis un certain temps. Elle va donc maintenir les taux à leurs niveaux actuels, à savoir 0% pour les opérations principales, 0,25% pour les facilités de prêt et -0,4% pour les facilités de dépôt. Mais aussi, elle confirme que décembre sera le dernier mois de l’APP (*) et qu’à partir de janvier elle n’achètera plus de titres obligataires.


Anouar Boukamel, COMPETENCE CENTRE ECONOMICS & BUSINESS CYCLE
16 January 2019

Donc, malgré une conjoncture inférieure aux attentes en 2018, le banquier central continue de considérer l’évolution macro-économique comme étant positive vis-à-vis de son mandat de stabilité des prix.

En effet, c’est une demande extérieure plus faible sur fond de tensions commerciales internationales qui est à la base de ces attentes non comblées. Dans le même temps, la demande intérieure a malgré tout continué d’alimenter l’expansion en Europe.

La situation sur le marché du travail reste globalement dynamique en Europe, les créations d’emplois étant nombreuses et le chômage à un niveau bas. Dès lors, une bonne croissance de la consommation privée devrait se poursuivre. Aussi, le haut niveau des capacités de production et des conditions de financement favorables devraient également stimuler l’investissement.

La BCE est donc confiante que ces éléments devraient créer suffisamment de pressions haussières sur l’inflation sous-jacente (hors prix énergétiques et biens volatiles) permettant une convergence durable de l’inflation vers son objectif à moyen terme au-delà de l’arrêt de l’assouplissement quantitatif.

Concernant ce dernier, il est important de pointer le fait que la BCE a réaffirmé son intention de réinvestir l’intégralité des paiements obtenus suite à la maturation des titres acquis lors de l’APP, ce qui, combiné à des taux qui resteront bas, devrait garantir un soutien monétaire toujours intense vis-à-vis de la zone euro.

Au final, en ces temps très incertains aussi bien sur le plan domestique qu’à l’international, il est de bon ton de souligner la stabilité et la cohérence de la politique monétaire en zone euro. Celle-ci est très lisible, crédible et prévisible, permettant un bon ancrage des anticipations et ainsi d’éviter un retournement brusque de la conjoncture.

La gradualité de la normalisation monétaire européenne et sa prévisibilité constituent des éléments de stabilité plus que nécessaires en cette période caractérisée par l’incertitude (le Brexit, les guerres commerciales, le budget italien et les remous politiques en Belgique).



> Accéder au graphique dans l’application FEB RADAR
> Téléchargez l’application (Android / iOS) ou surfez sur http://febradar.be/fr/ie/

(*) Asset Purchase Programme, le programme d’assouplissement quantitatif (quantitative easing) de la BCE.

Our partners

Business Issues

An optimum business environment is vital for a sound economy and sustainable growth. FEB aims to help create and maintain such an environment by, among other things, closely monitoring all issues of direct relevance to businesses. Here, grouped into 17 themes, are the issues on which FEB focuses most of its attention and action.


Subscribe to newsletter

Subscribe now and receive every week the latest articles directly in your mailbox