Emballages industriels : premier plan d’action pour le monde industriel belge

Le monde belge des entreprises a bien conscience des avantages d’une société plus durable. Il soutient donc pleinement la transition vers une économie circulaire. Plus même, nos entreprises jouent un rôle crucial dans la réalisation de cet objectif ambitieux. C’est pourquoi la FEB et ses fédérations sectorielles membres (Agoria, la Fédération Belge de la Brique, Comeos, Denuo, Detic, essenscia, Febelcem, Fedustria, Fevia et Indufed) lancent une initiative unique et publient, ce 3 décembre, leur plan d’action ambitieux pour la transition vers plus d’emballages industriels circulaires.


Pieter Timmermans, CHIEF EXECUTIVE OFFICER
03 December 2020

Avec les fédérations sectorielles participantes, c’est l’ensemble de la chaîne qui soutient cette initiative, allant des producteurs d’emballages aux recycleurs en passant par les principaux consommateurs. Le plan est également soutenu par UWE, Voka et Beci. Cela nous permettra, durant les années à venir aussi, de rester leaders dans la transition vers une société et une économie plus durables.

La Belgique fait aujourd’hui déjà figure d’exemple sur la scène européenne en étant le seul pays européen à avoir mis en place un organisme spécifique pour la gestion des emballages industriels avec des objectifs légaux spécifiques : Valipac. De plus, non seulement 80% des emballages industriels mis sur le marché sont actuellement réutilisables (3.150.000 tonnes) mais l’industrie belge peut aussi se targuer d’un taux de recyclage de 89,4% pour les emballages à usage unique. Ces bons résultats et ce rôle de pionnier européen s’expliquent par notre sens de la responsabilité sociétale et par la collaboration tout au long de la chaîne présente depuis déjà plusieurs décennies, notamment via Valipac.

Ne pas se reposer sur ses lauriers

Les 10,6% restants d’emballages à usage unique pas encore recyclés impliquent souvent des défis très spécifiques. Mais nous pouvons quand même aller plus loin encore. La Belgique héberge en effet bon nombre d’entreprises et organisations innovantes permettant la transition vers des emballages circulaires performants. Nous savons donc parfaitement où nous en sommes aujourd’hui et quels sont les objectifs que nous souhaitons atteindre à l’horizon 2030 avec tous nos membres. À l’avenir aussi, nous voulons rester champions d’Europe dans ce domaine. Cela signifie que nous ne pouvons pas nous reposer sur nos lauriers, car, partout en Europe, de nouvelles initiatives - législatives ou non - sont lancées pour passer à la vitesse supérieure.

Pas de paroles, mais des actes

C’est la raison pour laquelle nous proposons un plan à l’horizon 2030 comportant des actions concrètes et des objectifs spécifiques axés sur 6 thèmes : la prévention, les connaissances, l’écodesign, l’écomodulation, le recyclage et la traçabilité. Ces actions sont liées à des engagements précis à court, moyen et long terme :

Aujourd’hui, par ex. être les premiers en Europe à identifier d’ici à la fin de l’année la destination de traitement à l’étranger de 80% des déchets d’emballages industriels en plastique.

Demain, par ex. identifier en 2022 les différents flux non recyclés dans une plateforme d’écodesign (Hub).

Et à plus long terme, réduire de 20% au moins à l’horizon 2030 la quantité de déchets d’emballages industriels présente dans les déchets résiduels des entreprises.

Pas de paroles, mais des actes ! Tel est le principe de base de ce plan d’action, et nous en sommes très fiers. Le renforcement de la circularité des emballages industriels via des emballages sûrs mais mieux recyclables constitue un aspect essentiel de la transition économique et écologique. Grâce aux engagements pris et aux objectifs mesurables fixés, nous pouvons rester les champions d’Europe. Nous pouvons même en faire un produit d’exportation. Nous indiquons ainsi la voie à suivre en qualité de guides et de pionniers. Et les entreprises font progresser la société. Ou, pour le dire avec le mot d’ordre de la FEB : « Creating value for society ».

Pour plus de détails, voir le plan d’action.

Our partners

Business Issues

An optimum business environment is vital for a sound economy and sustainable growth. FEB aims to help create and maintain such an environment by, among other things, closely monitoring all issues of direct relevance to businesses. Here, grouped into 17 themes, are the issues on which FEB focuses most of its attention and action.


Subscribe to newsletter

Subscribe now and receive every week the latest articles directly in your mailbox