Dans un monde idéal, chaque jour serait journée de la femme

8 mars : Journée internationale de droits de la femme. Ce devrait être un jour comme n’importe quel autre, mais ce n’est hélas pas le cas. Il reste en effet de nombreux défis à relever en matière d’inclusion des femmes dans le monde des entreprises et pour la diversité en général. Prenons par exemple le taux d’emploi des femmes (de 20 à 64 ans) en 2019. Il s’élève à 66,5% alors qu’il atteint 74,5% pour les hommes. Heureusement, l’emploi des femmes progresse plus vite (1%) que celui des hommes (0,6%) et l’écart s’atténue. C’est indubitablement dû en partie aux nombreuses initiatives prises par les fédérations sectorielles et à l’engagement de nombreuses entreprises.


Monica De Jonghe, COMPETENCE CENTRE LABOUR & SOCIAL SECURITY
08 March 2021

À l’occasion de la Journée de la femme, la FEB souhaite délivrer un message positif en mettant en avant ces récentes initiatives sectorielles pour l’inclusion des femmes dans les entreprises. Nous voulons ainsi démontrer que le monde des entreprises lui-même est le mieux placé pour promouvoir la diversité au sein des entreprises. Les inégalités existantes ne seront pas corrigées par une politique publique unilatérale appliquée dans toutes les entreprises et tous les secteurs. En effet, chaque secteur a ses spécificités, ses défis spécifiques, sa structure et son fonctionnement propres et c’est à eux de prendre les choses en main.​

Des quotas imposés par la loi ne sont pas le bon moyen pour atteindre plus de diversité. Les propositions de la secrétaire d’État à l’Égalité des genres, à l’Égalité des chances et à la Diversité, Sarah Schlitz, visant à augmenter le quota de femmes à 40 % pour les conseils d’administration et à introduire la même obligation pour les comités de direction peuvent sembler nobles, mais elles manquent leur objectif. Elles auront pour effet de décourager les talents émergents dans l’organisation et contraindront les entreprises à recruter à l’extérieur pour respecter les quotas imposés. Cela peut même être contre-productif pour la compétitivité des entreprises belges. Le plus important est de placer la bonne personne au bon poste. 

Il est donc nécessaire de se concentrer sur l’apport de talents et de s’assurer que l’organisation prépare suffisamment de profils pour atteindre le sommet. Mais c’est la cuisine interne des entreprises et heureusement, on a de plus en plus conscience de la plus-value d’une diversification accrue du top management.

Cette année encore, la FEB encourage toutes les femmes, mais aussi tous les hommes, tous les secteurs et toutes les entreprises à sortir de leur zone de confort. Il n’existe aucune raison de ne pas le faire. Occupez-vous de la diversité dans votre propre secteur ou entreprise. Reconnaissez et traitez vos collaborateurs sur pied d’égalité. Ce sont ces actions qui permettront de soutenir la lutte contre les inégalités et de promouvoir la diversité dans son ensemble, afin que chacun puisse trouver sa place et que chaque talent puisse être utilisé au mieux.

Découvrez ici les initiatives remarquables des fédérations sectorielles et laissez-vous inspirer !

Our partners

Business Issues

An optimum business environment is vital for a sound economy and sustainable growth. FEB aims to help create and maintain such an environment by, among other things, closely monitoring all issues of direct relevance to businesses. Here, grouped into 17 themes, are the issues on which FEB focuses most of its attention and action.


Subscribe to newsletter

Subscribe now and receive every week the latest articles directly in your mailbox