Focus Conjoncture – Une croissance de 2% possible en 2018

Deux fois par an, la FEB interroge ses fédérations sectorielles pour mesurer la température économique. Sur la base de cette enquête, elle dresse le bilan de la situation belge et des prévisions pour le semestre à venir. Il en ressort qu'un plus grand nombre de secteurs (53%, contre 33% il y a six mois) s'attendent à une hausse de l'activité économique et qu'un nombre accru de secteurs (40%, contre 10%) projettent d'embaucher.

Edward Roosens, CENTRE DE COMPÉTENCE ÉCONOMIE & CONJONCTURE
04 janvier 2018

La FEB s'attend à ce que la croissance s'accélère encore au cours du premier semestre 2018. Vers la fin de l'année, des pénuries plus généralisées sur le marché du travail et l'approche du Brexit pourraient commencer à peser sur la dynamique économique. En moyenne pour 2018, une croissance économique de 2% est possible et vraisemblable, soutenue par une reprise de la consommation, un accroissement des investissements publics et le maintien d'une forte croissance des investissements des entreprises.

> Lire l'analyse complète


Nos partenaires

Domaines d'action

Un environnement entrepreneurial optimal est essentiel à une économie saine et à une croissance durable. La FEB entend contribuer à la création et au maintien d'un tel environnement, notamment en suivant attentivement tous les dossiers qui touchent de près la vie des entreprises. Voici, regroupés sous 18 thèmes, les dossiers sur lesquels elle concentre ses réflexions et initiatives.

Newsletter FEB IMPACT

Inscrivez-vous et recevez chaque semaine, dans votre boîte mail, les derniers articles parus.